Comment protéger son nom de domaine ?

En surfant sur le web, on tombe souvent sur des notions issues du jargon informatique qui nous échappent souvent, mais qui restent néanmoins indispensables afin d’utiliser le réseau d’internet intelligemment.

Le nom de domaine est un mot que l’on entend souvent, il représente en effet la partie apparente d’un site, facilitant ainsi l’accès à son adresse IP qui est l’identité de chaque appareil que l’on utilise pour surfer sur internet. Il faut savoir qu’en réalité le nom de domaine a des caractéristiques bien plus complexes que cela. Découvrons ce qu’est un nom de domaine, quelle en est la structure, mais aussi son aspect juridique.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Si l’on veut définir ce qu’est un nom de domaine de manière simple et limpide, on pourrait dire qu’il représente ce que l’on voit sur un site. Il faut savoir que lorsque l’on se connecte à internet, notre appareil est directement lié à un code chiffré et unique, que l’on appelle « adresse IP ».

L’adresse IP est le moyen indispensable de chaque appareil permettant de l’identifier sur internet. Comme l’adresse IP est un chiffrage codé, il n’est pas évident pour les personnes qui ne sont pas du domaine de s’en servir, de ce fait, le nom de domaine a été créé pour faciliter et accommoder l’utilisation de cette adresse IP.

Ainsi, chacune se voit attribuer un nom de domaine qui lui est propre. C’est le système des noms de domaine, communément appelé DNS, qui se charge d’attribuer à chaque adresse IP un nom de domaine.

Le but est que lorsque l’on écrit le nom d’un site ou l’adresse d’un site sur un quelconque moteur de recherche, le DNS se charge de retrouver l’adresse réseau de ce site et de faire correspondre les informations qui lui sont liées.

Il faut savoir que ce système de nom de domaine est utilisé pour tout ce qui est lié à la recherche sur internet et la messagerie électronique, c’est tout le réseau d’internet qui fonctionne avec un nom de domaine pour chaque service.

Quelle est la structure d’un nom de domaine ?

La structure d’un nom de domaine est hiérarchique, elle permet de créer donc des sous-domaines. Le nom de domaine possède une structure composée ainsi de :

  • Un nom, celui-ci peut contenir des lettres et des chiffres qui correspondent au nom de la marque à promouvoir avec un site.
  • Un suffixe, celui-ci est une extension qui correspond à une certaine classification.

Le nom de domaine est ce qui va représenter votre entreprise. Donc, le choix du nom est clairement libre, mais il ne doit pas correspondre à une marque déposée qui existe déjà. Le nom est créé à partir des lettres de l’alphabet, mais aussi des chiffres du système décimal, comme il est possible d’y ajouter un tiret.

Par contre, le suffixe est une extension de ce domaine qui se place juste après le nom de domaine en y ajoutant un point. Cette extension correspond à plusieurs critères de classification, par exemple :

  • L’emplacement géographique, par exemple : « fr » correspond à France.
  • Le type d’activité, par exemple : « com » correspond à une activité commerciale.
  • Pour une association, on ajoute « asso ».
  • Pour une organisation à but non lucratif, on ajoute « org ».

Quelle est la définition juridique d’un nom de domaine ?

Il faut savoir qu’un nom de domaine permet de protéger votre site sur internet. En effet, le nom de domaine permet de protéger tous les sites sur internet, particulièrement les plus connus. De ce fait, juridiquement, vous ne pouvez pas copier le moindre nom de domaine, car cela représente une atteinte aux droits de propriété de son détenteur. En France, il n’existe pas de texte de loi assez clair et direct sur le sujet, mais c’est au juge de construire une décision finale à ce sujet.

Pour éviter que tout cela ne puisse arriver, il suffit de déposer sa marque et la faire correspondre au nom de domaine qui lui ait attribué. Ainsi, vous éviterez que votre identité soit usurpée ou que quelqu’un se fasse passer pour vous. Cette procédure vous permet d’avoir un titre au niveau de la justice. En effet, l’usurpation d’un nom de domaine pour une marque déposée est condamnable par la loi.

Laisser un commentaire